• Accueil
  • J'aide un proche
  • Préserver son bien-être et sa santé : une nécessité

Préserver son bien-être et sa santé : une nécessité

Ne l’oubliez pas, la maladie, les situations de dépendance ou de handicap sont aussi des épreuves pour vous, aidant. Elles affectent votre vie, la vision de votre proche et celle de votre avenir commun. Autorisez-vous à vous reposer, à vous éloigner par moments pour reprendre votre souffle et trouver, vous aussi, de l’aide.

Conseils pour bien vivre en tant qu'aidant

Vous jouez un rôle crucial auprès de votre proche, et vous le faites avec affection et engagement. Mais la prise en charge d’une personne en perte d’autonomie est parfois lourde. L’investissement est important. Il s’ajoute aux charges de la vie professionnelle, de la vie familiale, de la vie personnelle, de la vie sociale…

Si s’occuper d’un proche est une expérience humaine qui peut être très riche, il faut toutefois éviter certains effets indésirables liés à ce rôle : le risque d’épuisement, le risque d’isolement, le risque pour sa propre santé.

Quelques conseils

Il n'est pas toujours facile de les mettre tous en pratique. Mais les garder à l'esprit comme des objectifs à atteindre peut vous aider à vous fixer progressivement des règles et des limites dans l'accompagnement que vous prodiguez à votre proche.

  • Pratiquer une activité physique même sur un temps court. pour garder la forme, mieux dormir et ainsi réduire le stress et les risques de maladie. Une simple promenade de 30 minutes par semaine peut se révéler salvatrice.
  • Bien dormir. Il est recommandé de dormir sept heures par nuit. Faire des nuits complètes autant que faire se peut permet de se ressourcer. Si les nuits sont trop courtes et que vous en avez la possibilité,  octroyez-vous une sieste dans la journée; Cela aide à récupérer.
  • Programmer vos propres soins de santé comme une priorité. Reporter des rendez-vous ou des contrôles peut conduire à des problèmes de santé aggravés.
  • Bien se relaxer grâce à des techniques de relaxation et ma sophrologie (voir ci-dessous).
  • Écouter son corps sans culpabiliser. L’erreur trop souvent commise par les aidants consiste à ne pas demander de l’aide à temps. Par manque d’information, par peur de déranger leur entourage ou par manque de confiance en une tierce personne, les aidants attendent souvent d’atteindre leurs limites physiques et morales pour réagir et faire appel à une solution de relais. Préservez-vous, apprenez à vous appuyer sur les autres.
  • Maintenir vos liens et relations amicales, sociales, familiales...L'isolement est un risque pour l'aidant. Il accentue le stress et la perte de moral.

Zoom sur la sophrologie

La sophrologie vous apprend à entendre ce que votre corps exprime. C'est un préalable nécessaire pour décider de lever le pied ou de  « faire autrement » , avant d’avoir trop mis à mal ses résistances. La sophrologie développe l’aptitude à prendre du recul. Cela permet de laisser émerger de nouvelles solutions, ou une autre manière de faire les choses.

Consultez l'agenda pour trouver un atelier de sophrologie près de chez vous

Bien vivre en tant qu'aidant

Vous avez peut-être, vous aussi, besoin d’être épaulé sur le plan matériel, financier ou humain.